00 00 00 00
icone interimaire médicalDéposer mon CV top-bar-line
icone client médicalTransmettre un besoin top-bar-line
icone client médicalContacter mon agence top-bar-line

Fiche de poste : Assistant dentaire

Mission principale de l’assistant dentaire

Lorsque le patient pousse la porte du cabinet du chirurgien-dentiste, de l’orthodontiste ou du médecin spécialiste en stomatologie et chirurgie maxillo-faciale, c’est l’assistant dentaire qui l’accueille et l’installe dans la salle d’attente après lui avoir expliqué le déroulement des soins. Il est primordial de bien soigner l’accueil dans la mesure où les rendez-vous chez le dentiste sont rarement une partie de plaisir : les patients ont besoin d’être rassurés pour pouvoir se détendre.

L’assistant dentaire assure, en outre, un rôle beaucoup plus technique. En tant qu’auxiliaire du praticien, c’est à lui que revient la responsabilité de l’assister pendant le travail au fauteuil : on parle alors de travail à quatre mains. Attention, il ne faut pas confondre l’assistant dentaire avec l’aide dentaire qui n’est pas autorisé à assister le praticien durant les interventions.

En tant qu’assistant technique, il prépare les dispositifs médicaux nécessaires aux actes de soins et de chirurgie (par exemple les outils chirurgicaux, les matériaux pour prendre les empreintes ou les amalgames pour obstruer les caries), stérilise le matériel, nettoie rapidement le fauteuil et les tablettes et range les instruments après chaque consultation.

L’assistant dentaire gère aussi un certain nombre de tâches administratives et peut être amené à assurer la comptabilité courante du cabinet. Ainsi, il assure la prise des rendez-vous physique et téléphonique et tient l’agenda du chirurgien-dentiste, rédige les fiches de travail, actualise et organise les dossiers, classe les clichés radiographiques, etc.

Par ailleurs, il sensibilise les patients à l’hygiène bucco-dentaire et joue le rôle d’intermédiaire avec les organismes de santé publics et privés (entre autres les assurances maladie, les caisses de sécurité sociale, les mutuelles, etc.), le laboratoire de prothèses dentaires et les laboratoires pharmaceutiques auprès desquels il passe la commande des fournitures et des médicaments…

Les qualités et compétences requises de l’assistant dentaire

Le métier d’assistant dentaire étant un métier de contact, il doit être doté d’un fort relationnel humain. Autrement dit, il a le sens de l’écoute et de la communication, ce qui lui permet de bien accueillir les patients.

En tant que bras droit du praticien, l’assistant dentaire possède des compétences techniques. Il fait preuve de rigueur et de précision dans ses gestes et son hygiène est, évidemment, irréprochable.

Enfin, il sait se montrer disponible : il fait preuve de réactivité et d’efficacité en toutes circonstances. Et bien entendu, son métier exige du dynamisme, de la polyvalence, de l’organisation, ainsi que le sens des responsabilités.

Lieu d’exercice et heure de travail

L’assistant dentaire travaille généralement dans un cabinet dentaire et d’orthodontie libéral (individuel ou de groupe), dans un centre de soins (par exemple un centre médical ou une mutuelle) ou dans les établissements hospitaliers (plus précisément dans le service de stomatologie). Enfin, bien que cela soit plutôt rare, l’assistant dentaire peut exercer dans une entreprise de fabrication de produits dentaires ou dans un laboratoire médical.

Le planning horaire est fixé sur la base des 35 heures, mais il varie en fonction du lieu de travail. D’une manière générale, l’assistant dentaire travaille du lundi au vendredi et peut également travailler un samedi sur deux. De plus, ses horaires de travail peuvent être décalés, ce qui fait qu’il peut aussi bien travailler à l’heure du déjeuner que tard dans la soirée (jusqu’à 20 heures).

Bon à savoir : l’horaire mensuel légal et conventionnel de l’assistant dentaire est de 151,67 heures.

Rémunération et salaire

Dans le secteur privé, la rémunération varie d’un cabinet à un autre et est définie en fonction de plusieurs paramètres tels que les responsabilités acquises, le niveau d’expérience et l’ancienneté.

Toutefois, il faut savoir que le salaire minimum s’élève à 90 % du SMIC pour les moins de 26 ans durant la formation et à 100 % du SMIC pour les plus de 26 ans. Par la suite, le futur employé est libre de négocier son salaire avec l’employeur au moment de l’embauche définitive. Bon à savoir : depuis le 1er janvier 2017, le taux horaire minimal est de 11,31 €.

Dans la fonction publique, l’assistant dentaire est considéré comme un auxiliaire de soins. Il faut faire la distinction entre :

  • les auxiliaires de soins principaux de 2e classe dont la grille indiciaire varie de 1537,02 à 1949,39 € bruts mensuels en fonction de l’échelon et de l’ancienneté ;
  • les auxiliaires de soins principaux de 1re classe dont la grille indiciaire varie de 1616,68 à 2183,69 € bruts mensuels.

En plus des différentes primes et indemnités, l’assistant dentaire peut percevoir une prime de secrétariat dans le cadre de la convention collective nationale des cabinets dentaires s’il réalise des travaux complexes. Par ailleurs, il reçoit une prime d’ancienneté tous les trois ans.

Carrière en fonction publique

Vous l’aurez compris, l’assistant dentaire qui exerce dans la fonction publique territoriale est considéré comme un auxiliaire de soins. En tant que tel, il peut exercer ses fonctions dans les communes, les départements, les régions ou les intercommunalités.

Évolutions professionnelles de l’assistant dentaire

Après plusieurs années d’expérience professionnelle au sein d’un cabinet dentaire, l’assistant dentaire peut se spécialiser en implantologie, en orthopédie dento-faciale ou encore en parodontologie par le biais d’une formation continue proposée par la CNQAOS (Commission nationale de qualification des assistants en odonto-stomatologie) et ainsi, bénéficier d’une hausse de salaire.

Il peut également être amené à encadrer des aides médicaux. Enfin, il peut se réorienter vers le métier de délégué commercial pour le compte de laboratoires ou de fournisseurs de matériel dentaire ou accéder à des métiers proches (secrétaire, assistant médico-social) à condition de mettre à niveau ses compétences.

Formation

La formation pour devenir assistant dentaire est dispensée dans un centre de formation agréé par la commission paritaire nationale de l’emploi et de la formation professionnelle (CPNE-FP) des cabinets dentaires libéraux.

Elle se déroule en alternance dans le cadre d’un contrat de professionnalisation. Ce qui signifie que l’étudiant doit être préalablement embauché par un cabinet dentaire ou de stomatologie pour pouvoir suivre la formation qui conduit à l’obtention du titre d’assistant dentaire inscrit au Répertoire National des Certifications Professionnelles classé niveau IV.

La formation est également accessible dans le cadre de la validation des acquis de l’expérience (VAE) à condition que le candidat justifie d’une expérience professionnelle minimale de trois ans en rapport avec cette activité.

Dans tous les cas, le candidat doit remplir certaines conditions pour pouvoir suivre la formation, à savoir :

  • Avoir au moins 18 ans
  • Être titulaire au moins du Brevet des Collèges ou d’un diplôme équivalent

La formation dure 18 mois et comprend un enseignement complet, à la fois théorique (336 heures) et pratique (254 heures). Quant au programme, il contient les modules suivants :

  • Communication avec les patients
  • Désinfection et stérilisation
  • Imagerie médicale
  • Gestion de l’agenda du praticien
  • Assistance aux travaux prothétiques et orthodontiques
  • Prophylaxie et hygiène bucco-dentaire
  • Gestion des stocks
  • Gestes et soins d’urgence
  • Environnement professionnel
  • Évaluation et prévention des risques au travail
  • Création et suivi de dossiers
  • Traitement des dossiers de remboursement
M