00 00 00 00
Déposer mon CV top-bar-line
Transmettre un besoin top-bar-line
Contacter mon agence top-bar-line

Fiche de poste : Assistant social

Mission principale de l’assistant social

Problèmes d’addiction, chômage, recherche de logement, enfance en danger ou violences conjugales… l’assistant social intervient partout où il y a des difficultés d’ordre social, financier, professionnel, scolaire ou encore familial (il peut aussi se spécialiser dans un domaine en particulier).

Son métier consiste à secourir les personnes de tout âge (enfant, adolescent, adulte, personne âgée), les couples en difficulté, les familles fragilisées ou des groupes, à apporter une résolution à leurs problèmes afin qu’ils puissent retrouver une vie normale. Il est à l’écoute des personnes qui viennent le voir et leur apporte son soutien.

Comment ? En évaluant la situation, en donnant des conseils et en proposant des solutions adaptées. L’assistant de service social informe ses interlocuteurs sur leurs droits, leur indique les démarches à entreprendre et les accompagne sur le moyen et long terme.

Il peut également les orienter vers des lieux d’accueil spécialisés, si cela est nécessaire (notamment des structures de prise en charge médicale, psychologique, sociale ou encore professionnelle).

L’assistant de service social travaille rarement seul. La plupart du temps, il fait partie d’une équipe pluridisciplinaire et collabore de ce fait avec d’autres intervenants, par exemple des éducateurs spécialisés, des infirmiers, des sagefemmes, des conseillers en économie sociale et familiale, des secrétaires médicosociales, des médecins ou encore des magistrats. Dans ces cas-là, il joue le rôle de médiateur.

Enfin, l’assistant social descend souvent sur le terrain pour venir en aide aux différentes populations (visites à domicile…) et effectuer des enquêtes sociales.

Pour votre information, on distingue deux catégories d’assistants sociaux :

  • L’assistant social polyvalent de secteur : il est à disposition de toute la population pour tous les types de difficultés rencontrés sur un secteur géographique bien défini (généralement une commune ou un quartier).
  • L’assistant social polyvalent de catégorie : il s’adresse à une population spécifique, par exemple aux élèves des établissements scolaires, aux personnes handicapées, aux patients d’un hôpital psychiatrique, à une population qui vit en milieu carcéral ou encore au personnel d’une entreprise bénéficiant d’une mutuelle.

Qualités et compétences requises de l’assistant social

En premier lieu, il faut savoir que le métier d’assistant social est éprouvant. En effet, l’assistant social est souvent confronté à des drames sociaux. Il est témoin d’actes de maltraitance ou d’autres situations de détresse. Il doit donc faire preuve d’une grande résistance psychologique et savoir garder du recul pour ne pas s’impliquer personnellement.

Par ailleurs, l’assistant social est doté de diverses compétences relationnelles :

  • Il a le sens du contact humain ;
  • Il a une bonne capacité d’écoute, d’analyse et de compréhension ;
  • Il fait preuve d’empathie ;
  • Il est digne de confiance et fait preuve de discrétion (d’ailleurs, il est tenu au secret professionnel).

En deuxième lieu, l’assistant social doit avoir le sens de l’organisation et un sens pratique développé pour bien gérer ses nombreux rendez-vous. Il faut dire que l’assistant social est très sollicité.

En troisième lieu, l’assistant social doit être en bonne condition physique pour travailler sur le terrain.

Enfin, il doit être doté d’esprit d’équipe, volontaire et autonome. Qui plus est, il doit avoir une bonne culture générale, une parfaite connaissance des institutions et maitriser la complexité des rouages administratifs.

Lieu d’exercice et heure de travail

L’assistant de service social peut exercer dans les endroits suivants :

  • La fonction publique (voir le paragraphe suivant)
  • Les organismes de protection sociale, à l’instar des caisses de sécurité sociale, d’allocations familiales, de retraite…
  • Les associations du secteur sanitaire et social
  • Les entreprises industrielles et commerciales publiques ou privées…

L’assistant social est souvent amené à travailler à des horaires décalés. Il doit donc être disponible.

Rémunération et salaire

La rémunération de l’assistant de service social varie en fonction de l’organisme qui l’emploie.

Dans le secteur privé, le salaire est fixé par des conventions collectives.

Dans la fonction publique, la grille indiciaire varie en fonction du grade et de l’échelon de l’assistant social :

  • Le salaire brut de l’assistant social 1er grade s’élève à 1626,05 euros en début de carrière et à 2478,91 euros en fin de carrière
  • Le salaire brut de l’assistant social 2e grade s’élève à 1855,67 euros en début de carrière et à 2727,27 euros en fin de carrière

Pour avoir la rémunération nette, il faut ajouter les différentes primes et indemnités, entre autres l’indemnité de résidence ou le supplément familial de traitement.

Carrière en fonction publique

Le candidat titulaire du DEASS qui souhaite devenir fonctionnaire doit remplir un certain nombre de conditions. En l’occurrence :

  • être français, citoyen de l’Espace économique européen (EEE) ou suisse ;
  • jouir de ses droits civiques et électoraux et ne faire l’objet d’aucune condamnation inscrite au bulletin n° 2 du casier judiciaire ;
  • être physiquement apte à exercer ses futures fonctions.

Il doit réussir le concours externe. Mais auparavant, il doit choisir entre les trois fonctions suivantes :

  • La fonction publique hospitalière : le travailleur social a le statut particulier d’assistant socioéducatif hospitalier ;
  • La fonction publique d’État : il intègre le corps interministériel des assistants de service social (ASS) des administrations de l’État et peut être affecté dans différents ministères, notamment le ministère de l’Éducation nationale qui recrute énormément d’assistants de service social pour venir en aide aux élèves et aux étudiants dans les collèges, lycées et universités ;
  • La fonction publique territoriale : il bénéficie du statut d’assistant territorial socioéducatif et exerce son métier dans les régions, les départements ou les communes.

Pour de plus amples renseignements, vous pouvez vous rendre sur le site du ministère de l’Éducation nationale.

Évolutions professionnelles

Après plusieurs années d’expérience professionnelle et une formation complémentaire, l’assistant social peut accéder à des postes d’encadrement et de direction de services. Il peut ainsi prétendre aux fonctions suivantes :

  • responsable de circonscription d’action sociale ou d’unité territoriale
  • directeur d’établissement sanitaire et social ou d’association
  • directeur de services sociaux
  • chef de service
  • conseiller technique

L’assistant de service social peut également poursuivre une formation pour décrocher :

  • le diplôme d’État d’ingénierie sociale ou DEIS
  • le certificat d’aptitude aux fonctions de directeur d’établissement ou de service d’intervention sociale ou CAFDES
  • le certificat d’aptitude aux fonctions d’encadrement et de responsable d’unité d’intervention sociale ou CAFERIUS

Enfin, il peut accéder à d’autres postes moins connus. Par exemple celui de conseiller conjugal et familial, de médiateur familial ou encore de délégué de tutelle aux prestations sociales.

Formation

On peut devenir assistant social avec ou SANS diplôme

Pour embrasser la profession d’assistant social, il faut suivre une formation de trois ans conduisant à l’obtention du diplôme d’État d’assistant social (DEASS).

Ce diplôme se prépare dans une école agréée spécialisée ou dans une université. Dans le deuxième cas, l’étudiant prépare un DUT Carrières sociales, option assistance sociale, pendant deux ans et complète avec une troisième année pour valider son DEASS.

La formation est accessible sur épreuves de sélection aux candidats ci-après :

  • Les bacheliers
  • Les non-bacheliers titulaires d’un diplôme équivalent
  • Les personnes qui possèdent un diplôme paramédical ou social au moins égal au niveau 4.

Il est également possible d’accéder à cette formation sans diplôme à condition de remplir l’un des deux critères suivants :

  • avoir au moins 24 ans ou
  • avoir 20 ans et justifier de 24 mois d’activité professionnelle

Les candidats doivent alors réussir l’examen de niveau organisé par la DRASS.

Contenu de la formation

La formation pour devenir assistant social se déroule en alternance. Elle comprend 1740 heures de théorie et 12 mois de stage pratique.

La formation théorique comprend les modules suivants :

  • théorie et pratique de l’intervention en service social ;
  • philosophie de l’action et éthique ;
  • droit ;
  • législation et politiques sociales ;
  • sociologie ;
  • anthropologie ;
  • ethnologie ;
  • psychologie, sciences de l’éducation, sciences de l’information, communication ;
  • économie et démographie ;
  • santé.
M