00 00 00 00
icone interimaire médicalDéposer mon CV top-bar-line
icone client médicalTransmettre un besoin top-bar-line
icone client médicalContacter mon agence top-bar-line

Fiche de poste : Infirmier(e)

Mission principale de l’infirmier

En milieu hospitalier, l’infirmier travaille sous la direction du médecin et remplit de nombreux rôles.
Il :

  • accompagne le médecin dans ses consultations et lorsque celui-ci effectue des diagnostics
  • applique les prescriptions du médecin, c’est-à-dire qu’il peut être amené à distribuer les médicaments, à effectuer des prises de sang pour les analyses, à réaliser des piqûres et des transfusions, à poser des perfusions ou encore à faire des pansements
  • surveille de près l’évolution de la maladie du patient (notamment en prenant la tension et la température) et en informe le médecin
  • communique avec le patient et sa famille, le médecin et l’aide-soignant
  • gère le stock de médicaments et du matériel
  • En l’absence d’aide-soignant, il aide le patient à se retourner dans son lit, à s’asseoir, à se lever et à se déplacer, à faire sa toilette, à s’habiller, etc.

Les missions de l’infirmier qui intervient au domicile des patients ne diffèrent pas des missions de celui qui travaille dans un établissement hospitalier.

Quant à l’infirmier qui exerce dans un établissement scolaire ou au sein d’une entreprise, sa mission consiste essentiellement à mener des actions de prévention.

Les qualités et compétences requises de l’infirmier

Le métier d’infirmier est un métier de soins et d’écoute. L’infirmier doit donc posséder de nombreuses qualités, mais celles qui comptent le plus sont :

  • sa bonne constitution physique qui lui permet d’effectuer de nombreuses tâches – parfois pénibles – et de tenir debout pendant les longues nuits de garde ;
  • sa résistance nerveuse qui lui permet de faire face à la souffrance de ses patients, à la mort, à la douleur des proches ;
  • ses qualités humaines et relationnelles – notamment son sens de l’écoute son empathie et sa bienveillance – qui sont indispensables pour établir une relation de confiance avec ses patients.

Par ailleurs, l’infirmier est une personne méticuleuse et patiente. Il effectue les divers soins avec précision, même si cela doit lui prendre du temps.

Et enfin, l’infirmier travaille au sein d’une équipe pluridisciplinaire composée d’aides-soignants, de médecins, de chirurgiens, etc. Par conséquent, il doit être capable de travailler en équipe.

Lieu d’exercice et heure de travail

L’infirmier travaille essentiellement en intrahospitalier, dans les hôpitaux et les cliniques, et peut être affecté dans différents services. Ainsi, on distingue plusieurs catégories d’infirmiers dont les missions varient plus ou moins d’un service à un autre : par exemple l’infirmier anesthésiste, l’infirmier de bloc opératoire ou encore l’infirmier en psychiatrie.

Mais ce professionnel de la santé peut également exercer ses fonctions en extra hospitalier, notamment en EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes), dans un établissement scolaire, un établissement militaire, l’administration pénitentiaire, en entreprise ou dans un SSIAD (service de soins infirmiers à domicile) public ou privé.

Enfin, il peut faire le choix de devenir infirmier humanitaire en intégrant une association telle que Médecins sans frontière. Autrement dit, l’infirmier n’a que l’embarras du choix…

Pour ce qui est des horaires de travail, ils sont assez contraignants puisque l’infirmier peut être amené à travailler les weekends et les jours fériés, sans parler des gardes de nuit.

Rémunération et salaire de l’infirmier

Le salaire de l’infirmier dépend de son statut. Dans le secteur privé, ce sont les conventions collectives qui déterminent le salaire de l’infirmier. Et dans le secteur public, le traitement de l’infirmier – qui est soumis à la grille indiciaire de la fonction publique – varie en fonction de son grade et de son échelon. Ainsi :

  • Le salaire brut mensuel de l’infirmier en soins généraux – grade 1 ISGS est compris entre 1747,89 et 2731,95 euros
  • Le salaire brut mensuel de l’infirmier en soins généraux – grade 2 ISGS est compris entre 1940,01 et 2877,22 euros

Pour calculer le salaire net mensuel, il faut ajouter les diverses primes et indemnités dont l’infirmier bénéficie. Par exemple l’indemnité horaire pour travail de nuit (IHTN) et l’indemnité forfaitaire pour travail des dimanches et jours fériés (IFTD).

Carrière en fonction publique

L’intégration à la fonction publique hospitalière se fait par le biais d’un concours externe. Il en est de même pour intégrer la fonction publique territoriale. C’est-à-dire pour exercer au ministère de la Défense, dans l’administration pénitentiaire ou dans l’Éducation nationale. L’infirmier qui réussit le concours bénéficie alors du statut de fonctionnaire ou de contractuel.

Évolutions professionnelles de l’infirmier

Après quelques années d’expérience professionnelle et une spécialisation, l’infirmier peut évoluer vers plusieurs postes. Ainsi, il peut devenir :

  • infirmier puériculteur (IPDE) : il sera alors amené à exercer dans un hôpital (dans le service de maternité ou de néonatalogie), dans un centre de PMI (protection maternelle et infantile), dans une crèche ou une halte-garderie ;
  • infirmier de bloc opératoire (IBODE) : ce dernier maitrise les techniques chirurgicales et les équipements utilisés lors des interventions chirurgicales ;
  • infirmier anesthésiste (IADE) et travailler dans le domaine de l’anesthésie, de la réanimation et d’urgence ;
  • cadre de santé ou encore formateur dans un IFSI (Institut de formation en soins infirmiers).

Remarque : les deux dernières spécialités nécessitent une expérience professionnelle minimale de deux ans.

L’infirmier peut également occuper le poste d’infirmier coordinateur dans un SSIAD (son rôle est de garantir la qualité et la continuité des soins au domicile du patient) ou s’installer en libéral.

Focus sur la formation

La formation pour devenir infirmier est ouverte aux personnes suivantes :

  • les titulaires du baccalauréat ou d’un diplôme équivalent. Ils doivent avoir au moins 17 ans à la date des épreuves de sélection ;
  • les titulaires du diplôme d’état d’aide médico-psychologique justifiant d’une expérience professionnelle de trois ans ;
  • ainsi que les titulaires du diplôme d’état d’aide-soignant ou d’auxiliaire de puériculture justifiant d’une expérience professionnelle de trois ans.

Elle se déroule sur trois ans et conduit à l’obtention du diplôme d’État d’infirmier (DEI). L’étudiant peut choisir entre une formation initiale, une formation en alternance (à condition d’avoir moins de 26 ans) et une formation en continu.

Le programme de formation initiale ou en alternance comprend :

  • 2100 heures de cours théoriques
  • 2100 heures de stage pratique
  • Environ 900 heures de travail personnel complémentaire

Et est composé des unités d’enseignement (UE) suivantes :

  • Sciences humaines sociales et droit
  • Sciences biologiques et médicales
  • Sciences et techniques infirmières : fondements et méthodes
  • Sciences et techniques infirmières : interventions
  • Intégration des savoirs et posture professionnelle infirmière
  • Méthodes de travail
M