00 00 00 00
Déposer mon CV top-bar-line
Transmettre un besoin top-bar-line
Contacter mon agence top-bar-line

Fiche de poste : Opticien

Mission principale de l’opticien

Considéré à juste titre comme un technico-commercial, l’opticien est avant tout un professionnel de la santé qui examine les prescriptions de l’ophtalmologiste pour concevoir, monter, ajuster et vendre des appareils visant à compenser les défauts de la vue, en particulier des lunettes et des lentilles de contact.

En tant que technico-commercial, l’opticien remplit un rôle de conseiller auprès de ses clients :

  • Il leur donne des recommandations techniques et esthétiques en fonction de la morphologie de leur visage et de la tendance actuelle
  • Il les aide à choisir leur monture, les verres correcteurs (anti-rayures, antireflet, antisalissures, anti-ultraviolettes, incassables, progressifs ou non, etc.) et leur propose divers accessoires ainsi que des produits d’entretien
  • Une fois que les clients ont choisi les équipements, l’opticien se charge de faire le montage des lunettes et de les ajuster. Cependant, auparavant, il taille les verres à la forme des lunettes et procède au calibrage
  • Il s’assure que les clients sont à l’aise, c’est-à-dire qu’ils voient bien et que les lunettes tiennent bien
  • Il gère le service après-vente et apporte une solution aux problèmes de ses clients : réparation des montures cassées ou tordues, entretien des verres, nettoyage des lunettes…

En tant que professionnel de la santé, l’opticien remplit également un rôle paramédical. Ainsi, il peut remplacer des verres optiques sans ordonnance médicale, adapter les prescriptions médicales initiales sous certaines conditions. Et même se spécialiser dans des domaines comme la basse vision, la contactologie ou l’optométrie.

Mais ce n’est pas tout. L’opticien soigne l’agencement de la boutique, met en valeur les produits dans la vitrine, gère les stocks et fait le suivi des commandes. Il s’entretient aussi avec les fournisseurs, s’occupe de la comptabilité et de l’aspect administratif.

Les qualités et les compétences requises de l’opticien

Étant donné qu’il porte plusieurs casquettes, celles de commercial, de technicien et de professionnel de la santé, l’opticien doit être polyvalent. Cela est d’autant plus vrai s’il exerce sa profession en tant que commerçant indépendant.

Il doit aussi avoir le sens du relationnel pour bien accueillir les clients, ainsi que le sens de l’écoute pour répondre à leurs attentes.

D’autre part, le métier d’opticien exige une grande dextérité manuelle, de la minutie et de la précision, car il est question de manipuler des objets délicats. Et bien entendu, il faut avoir une excellente vision pour pouvoir monter les équipements optiques correctement.

Enfin, l’opticien doit avoir la fibre commerciale et le sens de l’esthétique (il doit notamment avoir des connaissances en matière de visagisme), être au courant des dernières tendances pour pouvoir proposer à ses clients des produits qui leur plaisent.

Lieu d’exercice et heure de travail

L’opticien peut exercer en tant que salarié dans un magasin indépendant, une grande enseigne d’optique, un centre mutualiste ou, plus rarement, en milieu hospitalier.

Il peut aussi s’installer à son compte et ouvrir sa propre boutique en franchise ou en indépendant. Les horaires sont plutôt contraignants, car il faut se conformer aux horaires du commerce et travailler le samedi.

Rémunération et salaire d’un opticien

Si l’opticien salarié perçoit en moyenne un salaire mensuel brut de 1500 euros en début de carrière, il peut toucher entre 3000 et 6000 euros par mois en étant à son compte. Cela dépend essentiellement de l’emplacement de sa boutique.

Carrière en fonction publique

L’opticien-lunetier peut exercer en milieu hospitalier à condition de compléter sa formation avec une licence professionnelle Santé – option optique professionnelle.

Dans ce cas-là, il a des compétences techniques accrues en optométrie, contactologie et basse vision. Et en plus des missions détaillées précédemment, ce professionnel de la santé est chargé de former et d’informer le personnel nouvellement recruté et les stagiaires, mais également d’organiser les activités et de gérer les ressources.

Évolutions professionnelles

Après plusieurs années d’expérience, l’opticien peut devenir chef de produit ou gérant d’un magasin d’enseigne. Il peut également ouvrir son propre commerce. Attention, la concurrence est rude et les indépendants peuvent avoir du mal à faire face aux géants de l’optique.

L’opticien a également la possibilité de poursuivre ses études en bac+3 ou bac+5 (en suivant une formation continue) pour accéder à d’autres fonctions. Par exemple celles d’opticien optométriste, spécialiste en basse vision, responsable en réfraction en cabinet d’ophtalmologie. Ou encore, responsable technique en laboratoire de verres ophtalmiques.

La formation

Vous êtes intéressé par le métier d’opticien ? Le meilleur moyen d’y accéder est de préparer le BTS opticien-lunetier (BTS OL).

Cette filière est ouverte aux titulaires du baccalauréat général, technique ou professionnel (en l’occurrence le bac pro Optique lunetterie), mais vous aurez plus de chances si vous possédez un bac scientifique, notamment un bac S ou STI génie optique.

Et si ce n’est pas le cas, sachez que vous pouvez toujours vous inscrire en prépa optique pour vous mettre à niveau en sciences et en mathématiques.

Quoi qu’il en soit, il faut savoir que l’admission se fait sur dossier et qu’il est suivi d’un entretien. Elle est donc très sélective.

La formation se déroule sur deux ans et se fait en alternance. Quant au programme, il comprend six semaines de stage, 990 heures d’enseignement théorique en première année et 1020 heures d’enseignement théorique en deuxième année au cours desquelles l’étudiant étudie :

  • l’optique géométrique et physique
  • l’étude technique des systèmes optiques
  • l’analyse de la vision
  • l’examen de la vue, les prises de mesure et l’adaptation
  • le contrôle d’équipement et la réalisation technique
  • l’activité en milieu professionnel
  • les mathématiques
  • l’économie et la gestion d’entreprise
  • la communication
M