00 00 00 00
Déposer mon CV top-bar-line
Transmettre un besoin top-bar-line
Contacter mon agence top-bar-line

Fiche de poste : Petite enfance

Mission principale des métiers de la petite enfance

Participer au développement affectif et intellectuel de l’enfant, telle est la mission principale des métiers de la petite enfance.

C’est un professionnel de l’accueil et de la garde des jeunes enfants dont l’âge va des premiers mois à six ans. Au travers d’activités d’éveil et de jeux, il aide les enfants à s’épanouir et à bien grandir. Il contribue à l’éducation des enfants et épaule leurs parents en s’occupant de leur toilette, en les aidant à prendre leurs repas, en leur fournissant des soins, et en leur apprenant à devenir autonomes et à se socialiser.

Les qualités et compétences requises des métiers de la petite enfance

Pour exercer dans les métiers de la petite enfance, il va de soi que la première des qualités requises est d’aimer les enfants : aimer leur compagnie et aimer en prendre soin. Pour la plupart des professionnels du métier, il s’agira donc d’une vocation.

Parmi les qualités relationnelles essentielles, on retient surtout le calme, la patience, le sens de l’écoute et la facilité de dialoguer. Les enfants étant pour la plupart de petites boules d’énergie, il est également indispensable d’être en bonne condition physique et résistant à la fatigue et au bruit. Parce que le travail s’effectue le plus souvent en équipe, être courtois, disponible et aimer le goût du travail en équipe s’avère plus que nécessaire.

Les tâches du métier ne se limitent pas à s’occuper des enfants. Certaines compétences techniques sont donc requises, à savoir :

  • avoir une disposition pour assurer l’entretien des locaux et des équipements
  • assurer l’organisation de la préparation et du service des goûters et repas des enfants
  • savoir prendre soin de l’hygiène corporelle et du confort des enfants
  • connaître les règles de prévention et de sécurit
  • savoir mettre en place des activités éducatives et de loisirs adaptées

Lieu d’exercice et heure de travail des métiers de la petite enfance

Les métiers de la petite enfance s’exercent dans deux types de structures : la structure collective et la structure familiale.

L’exercice en structure collective s’effectue en école maternelle, en établissement d’accueil des jeunes enfants tels que les crèches et halte-garderie, en centres de loisirs sans hébergement ou encore dans les jardins d’enfants.

Dans le cadre de la structure familiale, le métier s’exerce soit au domicile des parents, soit à son domicile personnel.

Les horaires de travail correspondent généralement aux horaires d’ouverture de l’établissement d’exercice.

Rémunération et salaire des métiers de la petite enfance

Le salaire pour un débutant varie entre le SMIC et 1500 € brut.

En fin de carrière, des augmentations sont possibles.

Dans la fonction publique territoriale, on parle d’agent technique de la petite enfance et on distingue les postes suivants :

  • l’agent technique de la petite enfance dont la grille indiciaire varie de 1522,96 à 1719,77 € hors primes
  • l’agent technique de la petite enfance de deuxième classe dont la grille indiciaire varie de 1537,02 à 1949,39 € hors primes
  • l’agent technique de la petite enfance de première classe dont la grille indiciaire varie de 1616,68 à 2183,69 € hors primes

Carrière en fonction publique

Pour exercer en école maternelle, il faut passer le concours externe d’ATSEM (Agent territorial spécialisé des écoles maternelles).

Les ATSEM sont des agents de catégorie C de la Fonction publique territoriale et appartiennent au secteur social de la filière médico-sociale.

Leur mission est d’assister les enseignants dans l’animation et l’hygiène des petits enfants et de préparer les locaux et le matériel qui sera utilisé. Ils travaillent sous l’autorité du personnel enseignant.

Évolutions professionnelles des métiers de la petite enfance

Les métiers directement accessibles sont agent d’animation dans les centres de vacances et assistant maternel à domicile.

D’autres métiers sont accessibles sur concours : auxiliaire de puériculture et éducateur de jeunes enfants. Pour ce dernier, le concours est accessible sous condition d’avoir trois années d’expérience professionnelle à son actif.

Pour étendre l’étendue de débouchés, il est également possible de poursuivre ses études en bac pro. Les baccalauréats professionnels accessibles en ce sens sont :

  • le Bac pro Accompagnement, soins et services à la personne option A : à domicile
  • le Bac pro Accompagnement, soins et services à la personne option B : en structure
  • le Bac pro Services aux personnes et aux territoires

Formation des métiers de la petite enfance

Des qualifications spécifiques sont nécessaires pour exercer dans la petite enfance.

Le CAP accompagnement éducatif petite enfance remplace l’ancien CAP Petite Enfance afin d’offrir une formation plus complète et accroît les possibilités d’évolution professionnelle.

Ce diplôme se prépare en principe en 24 mois. Pour l’obtenir, il faut valider le socle commun et trois modules spécifiques et effectuer un stage douze semaines au sein de deux structures d’accueil différentes. Ce stage, en plus d’être une condition d’obtention du diplôme, permet avant exercice de la profession de se faire une idée de la manière dont les établissements de la petite enfance fonctionnent, de s’insérer dans une équipe de professionnels et d’appréhender le travail auprès des enfants.

Il est également possible de préparer ce diplôme en alternance via un contrat de professionnalisation ou via un contrat d’apprentissage.

L’accès à cette formation ne nécessite qu’un niveau 3e. Il existe toutefois un critère d’âge pour pouvoir passer l’examen puisqu’il faut avoir 18 ans ou entre 16 et 18 ans avec accord parental.

Le CAP peut également être préparé dans le cadre d’un Congé individuel de formation (CIF) ou encore par validation des acquis de l’expérience (VAE). Pour la VAE, il est indispensable de justifier d’un minimum d’un an d’expérience professionnelle auprès des enfants. L’activité peut avoir été rémunérée ou bénévole, et exercée de manière continue ou discontinue. Le fait d’avoir élevé ses propres enfants ne donne toutefois pas le droit d’accéder à la VAE CAP Petite enfance.

Pour exercer en école maternelle, il faut passer le concours d’ATSEM (Agent territorial spécialisé des écoles maternelles). Il existe deux dérogations pour devenir agent territorial spécialisé des écoles maternelles. La première est d’avoir à son actif trois ans d’expérience professionnelle et la deuxième d’être parent de trois enfants. Toutefois, la priorité est donnée aux titulaires du concours. Le non-diplômé risque donc fort d’être recruté en CDD.

Bien que le CAP Petite Enfance soit le diplôme minimum requis afin de pouvoir exercer dans ce domaine, certaines structures acceptent parfois d’employer une personne non diplômée. Cependant, celle-ci doit justifier d’un minimum d’expérience auprès des enfants.

M