00 00 00 00
Déposer mon CV top-bar-line
Transmettre un besoin top-bar-line
Contacter mon agence top-bar-line

Fiche de poste : Prothésiste dentaire

Mission principale du prothésiste dentaire

Que fait le prothésiste dentaire ? Conformément à la directive 93/42/CEE relative aux dispositifs médicaux, cet artisan conçoit, élabore, fabrique et répare des dispositifs médicaux sur mesure dans le but de rétablir l’aspect esthétique de la dentition ou de restaurer la fonction du système manducateur (comprenez l’appareil qui permet de mastiquer, d’insaliver les aliments et de déglutir).

En d’autres termes, les dispositifs médicaux sur mesure fabriqués par le prothésiste dentaire sont destinés à rétablir l’esthétique et la fonction des dents du patient en corrigeant l’anatomie dentaire ou en remplaçant les dents cassées, malades ou tout simplement manquantes. Ces appareils peuvent, en outre, répondre à un autre besoin : rétablir la phonation normale du patient.

Ces dispositifs médicaux sur mesure se présentent sous plusieurs formes : il peut s’agir de prothèses fixes unitaires (couronnes) ou plurales (bridges) ; de prothèses amovibles partielles ou totales (dentiers) ou bien d’orthèses dentaires (par exemple des bagues ou des orthèses dentaires anti-ronflement). Quel que soit le cas prothétique qui se présente, le prothésiste dentaire ne travaille que sur prescription du chirurgien-dentiste, du médecin stomatologue ou de l’orthodontiste.

Pour fabriquer ces précieux dispositifs médicaux, le prothésiste dentaire utilise les empreintes de la cavité buccale du patient réalisées par le chirurgien-dentiste et emploie différents matériaux selon les besoins et le budget du patient.

En effet, il commence par réaliser une maquette en cire avant de fabriquer un moule en plâtre dentaire dans lequel il injecte le matériau qui sert à fabriquer la fausse dent. Il peut s’agir de céramique, de résine acrylique ou de métaux précieux tels que l’argent ou l’or…

Et une fois que l’appareillage est prêt et a fait l’objet d’un essayage concluant, le prothésiste dentaire procède à une dernière mise au point : il ne faut pas oublier la finition qui consiste à poncer et polir les surfaces. De plus, l’élément prothétique définitif doit être ajusté au millimètre près afin d’assurer le confort du patient.

Les qualités et compétences requises du prothésiste dentaire

Parce que le métier de prothésiste dentaire relève aussi bien du domaine technique que du domaine artistique et ne tolère pas la moindre erreur, il requiert beaucoup de rigueur, de précision, d’habileté manuelle et de patience.

Mais également le respect des normes de fabrication, des consignes de sécurité (le prothésiste manipule des produits à risque tels que des agents infectieux et toxiques) et bien entendu, des règles d’hygiène et d’asepsie.

Ce qui sous-entend également que le prothésiste dentaire possède un bon sens de l’observation (autrement dit une excellente vue), des qualités esthétiques indéniables et une aptitude à rester concentré pendant une longue durée.

En plus d’avoir de solides connaissances scientifiques (biomécanique, chimie), le prothésiste dentaire maitrise les techniques de polymérisation, les techniques d’usinage, les techniques de sculpture et de modelage de matière à usage dentaire, ainsi que les logiciels de conception et de fabrication assistées par ordinateur (CFAO), les logiciels de dessin assisté par ordinateur (DAO) et les logiciels de conception assistée par ordinateur (CAO).

Enfin, bien que les prothésistes ne rencontrent jamais les patients, ils sont en contact avec les clients prescripteurs (c’est-à-dire les chirurgiens-dentistes et les orthodontistes) et les fournisseurs quand ils font des livraisons. D’où l’importance d’un bon relationnel.

Lieu d’exercice et heure de travail

Le métier s’exerce le plus souvent en laboratoire indépendant ou associé à un cabinet dentaire. Mais le prothésiste peut également travailler dans d’autres structures, notamment dans un laboratoire mutualiste, un établissement de soins (hôpital, clinique), un cabinet dentaire ou un centre de santé.

Concernant les horaires de travail, ils sont réguliers, variant de 35 heures à 39 heures hebdomadaires en fonction du lieu de travail. Cependant, le prothésiste dentaire peut être amené à faire des heures supplémentaires lorsque des cas d’urgence se présentent.

Rémunération et salaire du prothésiste dentaire

La rémunération du prothésiste dentaire dépend essentiellement du lieu où il travaille et de son ancienneté. D’une manière générale, son salaire mensuel brut oscille autour de 1725 € en début de carrière et peut aller jusqu’à 2550 € en fin de carrière.

Carrière en fonction publique

Il est tout à fait possible d’exercer le métier de prothésiste dentaire dans la fonction publique hospitalière. Pour ce faire, il faut réussir aux épreuves de concours organisé au niveau local ou national.

Évolutions professionnelles du prothésiste dentaire

Le métier de prothésiste dentaire offre peu de perspective d’évolution professionnelle. À vrai dire, le moyen le plus courant d’évoluer est de devenir patron en entreprise. Pour cela, le prothésiste dentaire a le choix entre créer ou reprendre un laboratoire de prothèses dentaires (la plupart des entreprises se transmettent de père en fils, les autres font un rachat d’entreprise).

Après plusieurs années d’expérience, le prothésiste dentaire peut passer du statut d’ouvrier qualifié à celui de chef d’équipe en laboratoire, auquel cas il sera amené à diriger un laboratoire dentaire, à coordonner une équipe et à mettre en place des actions de gestion des ressources humaines.

Formation

Bien que la formation pour devenir prothésiste dentaire soit accessible aux titulaires du baccalauréat général, il est fortement recommandé d’avoir un bac pro Technicien de Prothèse Dentaire en poche.

Cette formation se déroule sur deux ans et aboutit à l’obtention d’un BTS Prothésiste dentaire. Pour ce qui est du programme, il comprend 1920 heures d’enseignement théorique (respectivement 960 heures en 1re année et 960 heures en 2e année) et 16 semaines de stage pratique. Le contenu de formation se compose des matières suivantes :

  • Technologie professionnelle
  • Connaissance du milieu professionnel
  • Sciences physiques et chimiques
  • Anatomie et occlusodontie
  • Microbiologie appliquée et physiopathologie

Et pour ceux qui souhaitent ultérieurement accéder à un poste à responsabilités, il est fortement recommandé de s’orienter vers un brevet technique des métiers supérieurs (BTMS) « Prothésiste dentaire ». À l’issue de cette formation, l’étudiant sera hautement qualifié pour gérer une équipe de production.

Cette formation beaucoup plus poussée se compose d’un enseignement professionnel comprenant les modules suivants :

  • Pratique professionnelle et technologie
  • Céramique et prothèse conjointe
  • Prothèse amovible complète
  • Prothèse combinée mixte
  • Implantologie
  • Photographie prothétique
  • Posturologie
  • Analyse céphalométrique
  • Étude sur les biocompatibilités des matériaux en bouche

Et d’un enseignement transversal axé sur les matières suivantes :

  • Gestion économique et financière
  • Gestion des ressources humaines
  • Développement commercial
M